Paris
18 Apr, Sunday
13° C
TOP
h

Art Guide |

Jeune femme au miroir Picasso

Les œuvres de Picasso les plus connues

Pablo Ruiz y Picasso, artiste espagnol considéré par beaucoup comme le plus grand peintre de l’histoire, aurait réalisé plus de 60 000 œuvres (peintures, dessins, sculptures…) au cours de sa longue vie, soit près de deux œuvres par jour ! Voici les dix œuvres de Picasso les plus connues.

La vie et l’œuvre de Pablo Picasso

Artiste incontournable du XXe siècle, Pablo Picasso est un pilier central de l’art moderne. Né en Espagne en 1881 et décédé en France, à Mougins, en 1973, Pablo Ruiz Picasso a fondé le cubisme avec Georges Braque. C’est également un compagnon d’art du surréalisme. Pablo Picasso développe son talent à l’école des Beaux-arts de Barcelone dès 14 ans et intègre par la suite l’Académie Royale San Fernando de Madrid. Il s’installe définitivement en France en 1904 et habite d’abord à Paris avec son épouse Fernande Olivier avant de se rendre régulièrement en Provence.  Il devient en tout cas très actif dans de nombreux mouvements artistiques auprès d’artistes de renom : Max Jacob, Henri Matisse, Braque, Guillaume Apollinaire, etc.

Concernant son œuvre, Picasso a commencé à peindre à 8 ans. Il signait ses tableaux Ruiz-Picasso, puis P.R Picasso et enfin Picasso à partir de 1901. Il aurait produit près de 50.000 œuvres réalisées sur une grande variété de supports. Entre la peinture, les affiches, la sculpture, la lithographie, la céramique ou encore la gravure sur linoléum, l’artiste exprime son talent avec une grande variété de thèmes et de techniques. En tout cas, les différentes péripéties de sa vie ont été parmi ses principales sources d’inspiration. Les femmes ayant partagé sa vie ont également contribué à la grande liberté créatrice dont il a fait preuve sur l’ensemble de son œuvre.

Plusieurs périodes auront marqué l’œuvre de Picasso :

  • La période bleue, de 1901 à 1904 où le bleu domine son œuvre mélancolique
  • La période rose, de 1904 à 1906 où une teinte « rougée » domine et marque la période rose depuis sa rencontre avec Fernande Olivier
  • Le mouvement cubiste, de 1907 à 1914, une période durant laquelle il crée le cubisme avec son ami Georges Braque. L’œuvre est alors marquée d’une géométrie simple.
  • Les Ballets russes, dès le début de la Première Guerre Mondiale
  • Le surréalisme à partir de 1925
  • Le pacifisme, vers 1937 où Picasso dénonce l’horreur de la guerre et l’hécatombe de victimes civiles
  • Son adhésion au parti communiste

Des œuvres inoubliables

 

  • La famille de saltimbanques (1905)

Les peintures de la Période rose de Picasso sont généralement colorées et optimistes, avec des représentations fréquentes de gens du cirque, acrobates et arlequins. Cette peinture représente six artistes de cirque dans un paysage désolé. Les critiques ont suggéré que cette peinture est un portrait de groupe de Picasso et de ses amis, artistes incompris. La Famille de Saltimbanques est l’une des œuvres de Picasso les plus connues, et certainement le tableau le plus célèbre de sa Période rose.

  • Ma Jolie (1912)

Pablo Picasso a été l’un des pionniers du Cubisme, qui a révolutionné la peinture et la sculpture européennes. Le cubisme analytique se caractérise par la réduction des formes en parties géométriques et par une utilisation monochromatique de la couleur. Ma Jolie dépeint Marcelle Humbert, alors maîtresse de Picasso et fait référence au refrain d’une chanson populaire parisienne. Ma Jolie est l’une des œuvres de Picasso les plus connues dans cubisme analytique.

  • La Vie (1903)

La Période bleue de Picasso se caractérise essentiellement par des œuvres monochromes, dans des tons bleus et verts. En partie inspirée par le suicide de son ami Carlos Casagemas, La Vie est considérée comme un chef d’œuvre de la Période bleue. Elle représente un couple nu, face à une mère portant un enfant.

  • Jeune femme au miroir (1932)

Cette peinture représente Marie-Thérèse Walter, maîtresse et modèle de Picasso. L’œuvre la dépeint maquillée sur le côté gauche ; tandis que le côté droit est assombri, ses yeux ronds et creux et son corps tordu et déformé. La peinture est réputée pour ses interprétations variées, notamment celle d’une transition de jeune fille innocente à une femme mondaine consciente de sa propre sexualité.

Jeune femme au miroir Picasso

  • Les trois musiciens (1921)

Le cubisme synthétique se caractérise par l’introduction d’une gamme de matériaux, tels que le papier découpé, dans la peinture. L’œuvre représente un arlequin, un pierrot et un moine, probablement Picasso lui-même, Apollinaire et Max Jacob. Les Trois Musiciens est l’une des œuvres de Picasso les plus connues, mais également l’une des œuvres les plus renommées du cubisme synthétique.

  • Le rêve (1932)

Cette peinture représente encore Marie-Thérèse Walter. Le contenu érotique de cette peinture célèbre est souvent mentionné par les critiques soulignant que Picasso a peint un pénis en érection, probablement le sien, dans le visage retroussé de son jeune modèle. En mars 2013, Le Rêve a été vendu pour 155 millions de dollars, en faisant le cinquième tableau le plus cher jamais vendu, et l’une des œuvres de Picasso les plus connues.

Les œuvres de Picasso les plus connues

 

  • Le Vieux Guitariste Aveugle (1903)

La peinture représente un homme courbé et aveugle qui tient une grande guitare près de lui. En 1998, des chercheurs ont utilisé une caméra infrarouge pour découvrir une jeune mère assise au centre de la composition, tendant le bras gauche vers son enfant agenouillé à sa droite et un veau ou un mouton sur le côté gauche de la mère. Bien que Pablo Picasso ait plus tard rejeté ses œuvres de la Période bleue comme étant « sentimentales », ces peintures sont toujours très populaires et celle-ci est l’une des œuvres de Picasso les plus connues.

Le vieux guitariste aveugle

  • La Femme qui pleure (1937)

Picasso a créé un certain nombre de portraits basés sur la figure maternelle en deuil ; celle-ci est l’une des plus élaborées. Picasso utilise avec brio des images déformées, des larmes, des dents bleues qui claquent et des yeux noirs perçants pour illustrer la douleur et l’horreur ressenties par la figure du portrait. Elle est l’une des œuvres de Picasso les plus connues, et l’une des plus frappantes de la série.

  • Les Demoiselles d’Avignon (1907)

Ce chef-d’œuvre a joué un rôle essentiel dans le développement du cubisme et de l’art moderne. Un départ radical de la peinture européenne traditionnelle, Picasso y utilise différents styles pour représenter chaque figure du tableau. La peinture était controversée non seulement pour son style radical, mais aussi pour son sujet, Avignon faisant référence à une rue de Barcelone réputée pour ses bordels.

  • Guernica (1937)

Le 26 avril 1937, pendant la guerre civile espagnole, la ville de Guernica est bombardée par des avions de guerre nazis et fascistes à la demande de nationalistes espagnols. L’œuvre attire l’attention du monde entier sur la guerre civile espagnole et devient l’une des peintures anti-guerres les plus puissantes de l’histoire. Un taureau aux yeux écarquillés se tient au-dessus d’une femme en deuil d’un enfant, mort dans ses bras. Un cheval à l’agonie figure au centre, sur un soldat démembré, tandis que vers sa droite se trouve une femme effrayée qui semble avoir flotté dans la pièce par une fenêtre. Guernica est l’œuvre de Picasso la plus connue et est considérée comme l’une des plus connues et brillantes œuvres d’art jamais créées.

  • Le Petit Picador Jaune (1889)

Cette peinture d’enfance, réalisée en 1889, est l’une des plus anciennes, sinon la plus ancienne œuvre de Picasso. Il s’agit également de sa première peinture à l’huile et Picasso ne s’en séparera pas. Représentant une corrida, cette œuvre illustre une partie de l’enfance du peintre qui assiste aux corridas dès 7 ans. Très lumineuse, la peinture mélange plusieurs nuances de brun avec des tons ocre. Le Petit Picador Jaune a été exposé lors de l’événement Picasso : Minotaures et Matadors à Londres, à la Gagosian Gallery (2007).

–      Science et Charité (1897)

Réalisé en 1897, alors que Picasso avait seulement 15 ans, Science et Charité représente une patiente alitée, soignée par un médecin et une infirmière. Assis, le premier prend le pouls de la malade, à la droite de cette dernière tandis que l’infirmière est debout à sa gauche. Habillée en nonne, l’infirmière tend une tasse à la patiente de sa main droite et tient un enfant à son bras gauche. Représentant une ambiance émouvante, cette œuvre est très différente de ce que Picasso réalisera plus tard au cours de sa carrière. Science et Charité fait actuellement partie de la collection permanente du Musée Picasso de Barcelone.

–      La Chambre Bleue (1901)

Comme son nom l’indique, la Chambre Bleue a été réalisée alors que Picasso en était à la Période Bleue de son œuvre. Cette peinture à l’huile sur toile a été réalisée plus précisément en 1901. Elle représente une jeune femme, debout dans une bassine, en train certainement de prendre une douche, dans une chambre qui est supposée être la sienne. Toutes les couleurs et les techniques utilisées confirment que cette toile a bien été réalisée durant la Période Bleue. Cependant, des historiens et scientifiques de la Philips Collection de Washington ont découvert grâce à des procédés aux rayons X qu’un autre tableau est dissimulé en première couche. La peinture cachée représente un vieil homme (supposé être Ambroise Vollard) qui repose sa tête dans ses mains.

–      Acrobate et Jeune Arlequin (1905)

Acrobate et Jeune Arlequin est une peinture sur toile réalisée en 1905, lors de la phase transitoire entre la Période bleue et la Période rose. Les couleurs dominantes oscillent donc entre le bleu et le rose. Cette peinture a été réalisée dans la maison de Montmartre, à Paris. Publiée en mars 1920 dans Action, revue d’art et de philosophie, cette œuvre fait actuellement partie de la collection permanente de la Fondation Barnes à Philadelphie, en Pennsylvanie.

–      Don Quixote (1955)

Réalisée en 1955, Don Quixote est un dessin, une esquisse qui représente Don Quichotte de la Mancha sur son cheval Rocinante et Sancho Panza, l’écuyer sur son âne Dapple. En fond, il y a le soleil (en hauteur) et plusieurs moulins à vent. Le blanc uni du fond fait contraste avec les lignes nettes des gribouillis avec lesquels l’artiste peint les différents éléments. Cette technique qui déforme les figures est très différente de celles auxquelles il a toujours eu recours durant les différentes précédentes périodes de son œuvre.

Post a Comment