Paris
28 Oct, Wednesday
14° C
TOP
h

Art Guide |

Coccinelle

Histoire du design : les 15 pièces emblématiques

L’histoire du design est liée intimement à l’Histoire. En effet, c’est pendant des périodes historiques majeures pour la société, que s’est façonné petit à petit le monde du design. Voici donc les 8 pièces emblématiques qui ont marqué le secteur.

 

Naissance de l’histoire du design dans les années 1840

 

Les professionnels du design, définissent le domaine comme étant une discipline visant à une harmonisation de l’environnement humain, depuis la conception des objets usuels jusqu’à l’urbanisme.

C’est donc pendant la première révolution industrielle que la problématique d’une harmonisation de l’environnement humain s’est posée pour la première fois. En effet, face à ce progrès technologique sans précédent, la société n’était pas préparée aux changements. Résultat ? On observe à cette époque, une concentration urbaine excessive, de l’insalubrité et de la pollution. Il a fallu inventer de nouveaux objets et de nouveaux espaces pour pallier ces nouveaux problèmes.

 

  • Construction du Crystal Palace par Joseph Paxton en 1851

À cette époque, les Britanniques ont l’idée d’organiser une Exposition universelle à Londres, pour promouvoir les avancées technologiques et industrielles, auprès des acteurs de ce domaine, venant du monde entier. Pour accueillir l’évènement, le paysagiste Jason Paxton disposait de seulement huit mois, pour créer une bâtisse qui réponde aux cahiers des charges des organisateurs. Il réussit ce challenge et conçut le célèbre Crystal Palace. L’édifice gigantesque fait 563 mètres de long sur 263 mètres de large, pour une surface de 70 000 m2. Elle est haute de 36 mètres, compte 3 300 colonnes de fonte, 2 224 poutrelles et 300 000 éléments de verre. Une bâtisse atypique, impressionnante et révolutionnaire pour l’époque. Elle marque donc le commencement de l’histoire du design. Encore aujourd’hui, le Crystal Palace reste un monument architectural qui fait la fierté du Royaume-Uni.

Crystal Palace

  • Fabrication de la chaise Thonet en 1859

En plus des unités de production, la révolution industrielle a également chamboulé les objets de la vie courante. La population ayant plus de pouvoir d’achat, la demande en mobilier s’est très vite accélérée. Pour y faire face, l’Autrichien Michaël Thonet, invente une chaise à 8 vis et 5 éléments de bois courbé. Tous ces éléments faciles à assembler permettent une production en série de cette chaise « Bistrot » sans perdre en qualité. On estime ainsi que 50 millions d’exemplaires de cette chaise ont été vendus entre 1859 et 1930. Cette chaise est donc emblématique de l’histoire du design.

Chaise Thonet

  • La Ford T, première automobile fabriquée en grande série en 1908

Face à cette déferlante d’innovations, les États-Unis ne sont pas en reste. Le pays fut à l’époque, pour beaucoup d’industriels, un cadre idyllique pour développer la mécanisation à grande échelle. C’est d’ailleurs en voyant l’efficacité des dispositifs qui équipent les abattoirs de Chicago, que Henry Ford en 1908, aura l’idée de mécaniser la fabrication d’une voiture : le modèle T. Ce fut la première voiture économique, grâce aux coûts de production optimisés. Henry Ford s’est ainsi inspiré des principes d’organisation scientifique du travail, développés par Taylor pour organiser sa chaîne de production. La voiture connaît tout de suite, un succès sans précédent puisque 15 millions d’exemplaires se sont vendus entre 1909 et 1926.

Ford T

Le design avant-gardiste des années 20

 

L’histoire du design est marquée à cette époque par des courants intellectuels forts comme le cubisme, le futurisme, mais également des courants politiques comme la suprématie russe et le mouvement hollandais De Stijl.

 

  • La chaise bleu et rouge, de Gerrit Rietveld en 1917

Gerrit Rieveld a joué un rôle important dans l’émergence d’une pensée rationaliste à cette époque. Il est d’ailleurs l’une des personnalités marquantes du mouvement hollandais De Stijl. De Stijl veut dire en néerlandais, le style. C’est donc un mouvement artistique des Pays-Bas, fondé en 1917 par Theo Van Doesburg un peintre et architecte. D’octobre 1917 à janvier 1932, ce dernier à l’habitude de publier des articles dans une revue d’art qui s’appelait à l’époque : De Stijl. C’est cette revue et les articles écrits par des peintres, des architectes, des sculpteurs et des poètes qui vont profondément influencer l’architecture du XXe siècle. À 23 ans seulement, Gerrit Rieveld invente la chaise rouge et bleue qui fera sensation. Elle sera considérée comme un ready-made visionnaire et précurseur du mouvement De Stijl.

Chaise bleue rouge Gerrit Rietveld

  • Le fauteuil Wassily de Marcel Breuier en 1919

Marcel Breuer est né dans une Allemagne vaincue et appauvrie. Walter Gropius fondateur du mouvement Le Bauhaus, et né à la même époque, veut former des créateurs capables de concevoir tout ce qui en dehors du bâti et qui concerne la production d’environnement. De nombreux plasticiens sortiront ainsi de ce courant avant-garde. Cependant, ce n’est qu’en 1925, avec l’aménagement de la dette de guerre et l’arrivée des capitaux américains, que le mouvement Bauhaus a pu s’orienter vers la production industrielle. Les prototypes furent donc des meubles à structure tubulaire de Marcel Breuer. Le mouvement Bauhaus est alors reconnu comme un haut lieu d’innovation. Malheureusement en 1933, les nazis fermeront l’école. Une période noire pour l’histoire du design.

Fauteuil Wassily

  • La locomotive à vapeur K4S de la Pennsylvannie Railroad, de Raymond Loewy en 1933

C’est après le krach de la Bourse de New York en 1929 que les industriels ont pris conscience de l’importance de l’esthétique dans le domaine de la grande consommation. C’est un critère indispensable pour valoriser les produits et ainsi s’assurer de leur succès. C’est donc à cette époque que les premières grandes agences d’esthétique industrielle vont voir le jour. Elles vont révolutionner le secteur en proposant au grand public des objets quotidiens inspirés des formes aérodynamiques des dernières merveilles technologiques : voitures, trains, bateaux et avions. Le Streamline est ainsi une locomotive créée à cette époque et qui prend la forme d’une balle pour symboliser sa rapidité. Cette forme en coquille lui permet de résister mieux à la pression de l’air par rapport aux anciens modèles.

locomotive vapeur k4s

  • La Coccinelle de Ferdinand Porsche en 1936

La Coccinelle a été fabriquée pour la population de masse. C’est une voiture sobre et fonctionnelle qui a séduit les consommateurs à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Le modernisme est mal perçu à cette époque et dans les différentes sociétés, les consommateurs ont tendance à retourner vers une stabilité. La première préoccupation en Europe est donc de pouvoir proposer une voiture économique à la classe moyenne et la classe ouvrière. Ainsi en Allemagne, Ferdinand Porsche dessinera la Coccinelle, en Italie on lancera la Fiat 500 et la Citroën 2CV sera lancée en France. Une étape importante dans l’histoire du design.

 

L’émancipation des formes

L’après-guerre permet aux designers d’expérimenter de nouvelles voies en matière de matériaux, de technologies et d’habitudes de consommation.

Coccinelle

  • Le Panton Chair de Vernon Panton en 1959

Les possibilités offertes grâce aux nouveaux matériaux marquent un tournant dans l’histoire du design. Les designers sont désormais plus libres pour créer du mobilier à la fois fonctionnel et aux formes innovantes. Le Danois Verner Panton va alors reprendre à la fin des années 1950 les travaux entamés par Rietveld avant la guerre. Celui-ci travaillait sur une chaise tubulaire fabriquée en bois. Verner Panton s’en inspire pour créer son siège en Zig-Zag. Pour le fabriquer, il utilise des techniques de moulage de matériaux de synthèse, pour obtenir une forme drapée unique et fluide.

Panton Chair

Post a Comment