Paris
02 Jun, Tuesday
16° C
TOP
h

Art Guide

caligramme apollinaire

Calligramme d’Apollinaire : l’oeuvre d’une vie

Le calligramme est une invention de Guillaume Apollinaire. C’est un poème dont la disposition graphique sur la page constitue un dessin, généralement lié à l’objet du texte, mais pas nécessairement.

Qui est Guillaume Apollinaire ?

Pseudonyme de Wilhelm Apollinaire de Kostrowitsky, Guillaume Apollinaire est né à Rome le 26 août 1880. Fils naturel d’une Italienne et d’officier polonais, il s’installe en France en 1900 puis à Paris en 1908. Au travers de sa relation avec l’artiste-peintre Marie Laurencin, l’auteur des futurs calligrammes est accueilli au sein des milieux avant-gardistes et se lie à des personnalités telles que Maurice de Vlaminck, André Derain, Pablo Picasso, Georges Braque ou encore Henri Matisse. Son intérêt pour le modernisme et le futurisme le porte à admirer et côtoyer des artistes tels que Filippo Tommaso Marinetti ou Georgio de Chirico.

Le 7 septembre 1911, Guillaume Apollinaire accusé de complicité de vol de La Joconde : il est emprisonné durant une semaine à la prison de la Santé ; cette expérience le marque grandement. Cette année-là, il publie Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée, un recueil de courts poèmes ornés de gravures de Raoul Dufy. En 1913, les éditions du Mercure de France publient Alcools, qui deviendra l’un des recueils de poésie les plus reconnus du XIXe siècle. En 1914, il se lance dans un processus de naturalisation dans le but de s’engager dans l’armée française. Son expérience dans les tranchées sera à l’origine des calligrammes.

Avec les calligrammes, Apollinaire s’inscrit dans un mouvement global, de renouveau pour les arts et l’écriture, avec l’émergence du cubisme dans les années 1900, du futurisme italien en 1909 et du dadaïsme en 1916.

Qu’est-ce que le calligramme ?

Calligrammes, poèmes de la paix et de la guerre 1913-1916, est le recueil de poèmes écrits par Guillaume Apollinaire, publié à son retour du front. Ces textes reflètent les expériences d’Apollinaire en tant que soldat dans la Première Guerre mondiale, ainsi que son association avec le monde de l’art parisien. Le recueil est particulièrement connu pour ses motifs de poésie, une forme de vers dans laquelle les mots d’un poème sont disposés de manière à former un motif suggérant le sujet du poème.

« Pour moi, écrit Apollinaire, un calligramme est un ensemble de signes, de design et de pensées. C’est le moyen le plus rapide d’exprimer un concept et de forcer l’œil à accepter une vision globale de l’écrit ».

L’origine du mot est la contraction des mots calligraphie et idéogramme : le mot ainsi composé signifie « beaux caractères », reprenant l’adjectif grec kalòs (beau) et le nom gramma (« caractère alphabétique »). Apollinaire, en créant les calligrammes, conceptualise son projet d’écrire en beauté. Guillaume Apollinaire écrit ses textes sous forme de tour Eiffel, d’un visage chapeauté, d’une cravate, mais utilise aussi des formes plus abstraites, joue avec la topographie et est ainsi à l’origine d’une innovation formelle, souvent mal comprise par ses contemporains.

caligramme apollinaire

En mars 1917, Guillaume Apollinaire est le premier à utiliser le terme de surréalisme, dans une lettre à son ami Paul Dermée. Il est considéré comme l’inventeur du terme, et sera plus tard vénéré par les Surréalistes Breton, Aragon et Soupault.

Il continue de travailler cette année-là et écrit des romans, contes, et pièces de théâtre. Mais de tout son travail, ce sont les recueils Alcools et Calligrammes qui resteront. Guillaume Apollinaire meurt chez lui, au 202 boulevard Saint-Germain, le 9 novembre 1918, de complications liées à la grippe espagnole, laissant derrière lui une œuvre considérable.

Post a Comment