TOP
h

Art Guide

Umberto Boccioni

Le futurisme : caractéristiques et artistes

Mouvement littéraire et artistique, le futurisme a émergé au début du XXème siècle en Italie et s’est ensuite répandu en Europe de 1909 à 1920. Il est basé sur le rejet du classicisme et une fascination pour la modernité, les machines et la vitesse. Il touchera divers domaines de l’art et des lettres, la littérature, la peinture, la sculpture, l’architecture, mais nous nous concentrerons ici sur le courant pictural. Retour sur les caractéristiques et les artistes de ce mouvement artistique majeur du XXème siècle.

Naissance du futurisme

Ce courant est né dans l’Italie d’avant-guerre dans un contexte politique et social très tendu. Il souffle un vent de révolte sur la jeunesse qui ne voit l’avenir que par la destruction des valeurs du passé qui ont figé le pays pendant trop longtemps. Plusieurs artistes se sont déjà attaqués à ce sujet, mais c’est la publication en 1909 du Manifeste du futurisme de Filipo Marinetti qui lance réellement le mouvement. Dans ce texte, le poète italien né en Égypte et ayant grandi en France, dénonce le passéisme en Europe, fait l’éloge de la modernité et de la machine, et appelle à la création d’un homme nouveau. Il s’agit d’une posture philosophique et morale qui va bien au-delà de l’art et de la littérature. Il est rapidement rejoint par toute une classe d’intellectuels et d’artistes italiens, et obtient l’adhésion des milieux progressistes.

Dottori

En quoi consiste le futurisme dans l’art ? Quels sont ses artistes majeurs ?

Le futurisme est un mouvement d’avant-garde qui s’est manifesté de façon brillante dans l’art pictural et sculptural. Il se caractérise principalement par l’utilisation de formes géométriques, qui le place dans la continuation du cubisme, mais également par la décomposition du mouvement et la représentation de la vitesse. Ce qui intéresse les artistes futuristes, c’est la dynamique du mouvement. Les avancées technologiques, et notamment la photographie et le cinéma, vont leur permettre d’aller plus loin dans ces recherches. Ces innovations leur permettront d’observer de manière plus précise et plus juste les déplacements. En effet, ils peuvent enfin voir de façon arrêtée un instant d’un mouvement. Auparavant, les artistes se servaient de leur intuition et de leur imagination pour le compléter et le représenter. Le tableau de Marcel Duchamp Nu descendant l’escalier s’appuie sur ce travail de décomposition et les thématiques du futurisme, bien que l’artiste ne soit pas relié au courant. Des artistes comme Umberto Boccioni, Carlo Carrà et Luigi Russolo, suivis par Giacomo Balla et Gino Severini, rejoignent cette étude de la dynamique. Les machines de guerre sont une thématique récurrente de ce courant pictural, comme dans Dynamisme d’une automobile de Russolo, mais des sujets plus légers, voire humoristiques, sont également utilisés. C’est le cas, par exemple, dans le tableau Dynamique d’un chien en laisse de Balla ou dans la Dynamique d’une tête de femme de Boccioni.

Umberto Boccioni

Essoufflement du mouvement

Le début de la Première Guerre mondiale signera l’entrée du futurisme dans une seconde phase. La mort de Boccioni et de Sant’Elia, tous deux engagés sur le front, fera quitter le mouvement à d’autres artistes importants tels que Severini et Carrà. Cette fracture entraînera également le rapprochement du mouvement, et plus particulièrement de Marinetti, avec les milieux fascistes. Certains artistes le suivront, mais d’autres tourneront le dos au mouvement, préférant l’exil comme Russolo. Ce rapprochement sera presque fatal à la réputation de cet art. Pourtant, Giovanni Lista, dans son livre Qu’est ce que le futurisme ? suivi de Dictionnaire des futuristes, rappelle qu’il ne faudrait pas réduire le futurisme à un art fasciste. Il reste un mouvement d’avant-garde dont il ne faudrait pas sous-estimer la contribution dans l’histoire de l’art moderne.

Severini

Post a Comment